Mobilisation pour les salaires

Étape 1 : réunion d’information syndicale

Suite aux propositions inacceptables de la directions les salariés ont été appelé à une réunion d’information syndicale. À cette occasion la CGT a fait la déclaration suivante :

La direction a communiqué par mail à chacun d’entre vous leurs propositions. Bilan énergétique 1 puch mail.

Notre moyen de communication le voilà, vous distribuer des tracts et vous inviter à venir nous écouter. Bilan énergétique 20 syndicalistes dans le froid depuis 7h ce matin.

Les collègues vous ont présenté les propositions de la direction. J’ajouterai que dans tout le groupe THALES, c’est la même chose : elles sont très insuffisantes. Notre proposition initiale à la CGT c’était 7% (5% AG et 2% d’AI). Ça représenterait environ 18M€ à payer en plus en 2017. Ça vous paraît beaucoup ? TAS verse en acompte à ses actionnaire pour 2016 90M€, L’augmentation de notre chiffre d’affaire c’est 15% ! pas 2.3, même pas 7, 15%.

Et cette augmentation du chiffre d’affaire ne tombe pas du ciel, c’est pas de la spéculation ou je ne sais quoi. Toute la richesse produite, l’est par notre travail à tous ! On nous parle de compétitivité, de coût du travail. Mais d’une part je voudrais dire que si le travail coûtait vraiment de l’argent, ça fait longtemps qu’on aurait arrêté. Le travail ça rapporte de l’argent, la question c’est de savoir où il va. D’autre part la compétitivité de TAS, elle est faite par tous les gens qui s’investissent énormément pour sortir les satellites, les équipements, faire les essais etc. Aujourd’hui nous avons alerté la direction sur le fait que cette compétitivité qui leur ait cher était mise en péril par la démotivation générale qui règne. Certes il y a plusieurs facteur à ça, mais la rémunération du travail par une politique salariale à la hauteur des enjeux qui nous attendent est un élément important.

Nous pouvons obtenir que les richesses crées soient réparties plus équitablement. Ça bouge aussi dans les autres entités de THALES, aujourd’hui nous pouvons faire bouger les lignes. Ça passe par une mobilisation forte de toutes et tous.

Étape 2 : mobilisation

Lors du RoadShow de Jean-Loic Galle à la Palestre le 6 février, l’intersyndicale a appelé les salariés qui n’étaient pas d’accord avec les propositions de la direction à se lever, et ils ont répondus présents ! Sauf les premiers rangs où il y avait surtout la direction, il faut croire que là, ils sont satisfait de leur salaires. Visiblement l’action n’a pas plus à M. Galle !

Celui-ci a rétorquer en faisant du chantage à l’emploi et du chantage à la R&D : si j’augmente vos salaires, il y aura moins d’argent pour la R&D. Mais ce n’est pas ce qu’on demande M. Galle et vous le savez. Ce qu’on demande c’est une juste répartition des richesses entre les salariés et les actionnaires. Oui c’est de la lutte des classes, et c’est une lutte que nous n’avons pas abandonnée.

Le lendemain, 7 février, nous étions 250 à manifester sur le site.

Étape 3 : et la suite ?

Le mouvement se poursuit avec une action le 16 février dans tout le groupe THALES. Nous invitons tous les salariés de TAS Cannes à nous rejoindre pour discuter des salaires à la cafétéria sud entre 11h30 et 14h. La prochaine réunion a lieu le 22 février, il faut une forte mobilisation avant cela !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *